Psy Paris 16

Les phobies

Historiquement, les phobies appartiennent au groupe des névroses.

Au sens Freudien, le terme de névrose désigne une maladie de la personnalité à l’origine de laquelle les facteurs compréhensibles prédominants sont psychologiques

La phobie

Est-ce que la peur des araignées est une phobie, ou est-elle une peur normale? Est-ce qu’avoir peur de prendre le métro ou l’autobus est une phobie? L’enfant qui refuse d’aller à l’école souffre-t-il d’une phobie? Comment distinguer les phobies d’une peur normale? Bien des questions, bien des peurs différentes, d’où l’importance de tenter de clarifier quelque peu ces peurs qui peuvent parfois nuire considérablement à la qualité de la vie quotidienne.

 

Le sujet n’a pas perdu le contact avec la réalité et a conscience de souffrir d’un trouble psychologique mais il n’arrive pas à contrôler ses angoisses. Les phobies sont donc des crises d’angoisse déclenchées par la présence d’un objet ou d’une situation spécifiques, lesquels ne présentent pas de caractère objectivement dangereux. Pour éviter l’angoisse, le sujet va ainsi développer des comportements « contraphobiques » :

Evitement de l’objet ou de la situation phobique

Ou bien, tentative de réassurance à l’aide de personnes ou d’objets « contraphobiques » qui permettent en leur présence d’affronter la situation phobique sans angoisse (exemple: présence d’un petit objet fétiche pour pouvoir aller au cinéma en cas de claustrophobie).

Ou encore, conduite de fuite en avant, donnant lieu à un affrontement délibéré du danger redouté, à une attitude de bravade, de défi (exemple: saut en élastique alors que le sujet a une phobie du vide).

Qui peut développer des phobies ?

Tout le monde peut donc, un jour ou l’autre, développer des phobies. D’ailleurs, il est probable que plusieurs personnes souffrent de phobies sans chercher de traitement : elles s’adaptent à leur phobie par différents mécanismes tel que l’évitement, ont un « compagnon phobique », ou autres mécanismes « d’adaptation ». Il n’en est pas ainsi pour tous les gens souffrant de phobies. En effet, les phobies peuvent nuire considérablement au fonctionnement et à la qualité de la vie quotidienne. Elles peuvent alors entraîner des troubles conjugaux, familiaux et sociaux considérables.

Exemples de phobies :

Agoraphobie, peur des grands espaces

Claustrophobie, peur des espaces fermés

Aglophobie, peur de la douleur

Dysmorphophobie, peur des anomalies physiques

Ereutophobie, peur de rougir en public

 

Kenephobie, peur de l’obscurité

Zoophobie, peur des animaux en général…

Cancérophobie, peur du cancer

Autophobie, peur de la solitude

 

Aerodrophobie, peur des voyages en avion

Glossophobie, peur de parler en public

Psychopathophobie, peur de devenir fou

Thanatophobie, peur de la mort

Phobies animales :

Ailurophobie , peur des chats

Cunicolophobie, peur des lapins

Arachnophobies, peur des araignées

Psy Paris 16 - phobies

    contacter Psy Paris 16 

Émilie Benaïm
En poste (secteur : Professions médicales)
Je pratique au sein de mon cabinet de psychothérapie (Psy Paris 16) une thérapie intégrative: c’est une démarche multi-référentielle qui consiste à utiliser le bon outil au bon moment.

Elle me permet de mettre en place des thérapies variées et structurées, tout en m’inspirant de divers courants théoriques (thérapie analytique, thérapie cognitivo-comportementale (TCC), thérapie humaniste…) et en m’adaptant à la personnalité de chacun grâce à la méthode intégrative, je peux prendre en charge un grand nombre de problématiques telles que:

– troubles anxieux : troubles anxieux généralisés, trouble panique ou attaque de panique, trouble d’anxiété sociale, trouble obsessionnel-compulsif (TOC), état de stress post-traumatique…
– phobies: agoraphobie, claustrophobie, phobies alimentaires, phobie animale, dysmorphophobie…
– troubles somatiques: troubles douloureux, hypocondrie…
troubles dépressifs
– « burn out » (épuisement professionnel)
– problématique de gestion des émotions
– trouble de l’estime de soi (perte de confiance en soi)
– timidité / tendance à rester en retrait / difficultés à parler en public
– problématique de l’adulte surdoué

Consultez mon site www.psyparis.fr