Psy Paris 16

Thérapies: questions à leur sujet

Thérapies: quand consulter ?

Thérapies:

On décide de consulter lorsqu’un trouble nous fait souffrir et retentit sur notre vie. La dépression, le stress, l’anxiété peuvent constituer des raisons de venir en consultation mais il arrive souvent que l’on vienne en thérapie juste avec la sensation d’un mal-être sans pouvoir préciser ce qui ne va pas.
Pour plus de résultat il est préférable d’avoir des motivations propres plutôt qu’être poussé par son entourage.
Psy Paris 16 - questions sur les thérapies

quand consulter ?

Combien de temps dure une thérapie ?

Tout dépend de la situation et de la demande. Cela peut durer quelques mois à plusieurs années dans le cadre d’une demande de travail sur soi.
La thérapie varie en fonction de la problématique du patient, de sa demande, de ses motivations, mais aussi du rythme des séances.
Cependant, la durée d’une psychothérapie reste toujours sous le contrôle du patient; en effet, celui-ci peut interrompre sa psychothérapie quand il le souhaite.

Comment cela se passe-t-il ?

On se représente très fréquemment la psychothérapie sous la forme d’un patient allongé sur un divan en train de parler à un thérapeute assis à ses côtés. Même si l’image est loin d’être totalement fausse, la psychothérapie n’est pas astreinte uniquement à ce mode de communication que l’on rencontre plus généralement dans les cabinets de psychanalystes.

Une psychothérapie se déroule plus classiquement sous la forme d’entretien de durée valable selon un rythme hebdomadaire. Elle s’appuie essentiellement sur l’usage de la parole par le patient, lequel est plus ou moins guidé par le thérapeute selon l’approche thérapeutique retenue.

La parole demeure donc avant tout l’outil fondamental. C’est pour cette raison que l’implication est l’assiduité du patient sont capitales pour espérer obtenir des améliorations significatives et durables que le thérapeute aidera à faire émerger.

Le thérapeute n’est pas là pour juger ou imposer des points de vue. Son rôle consiste à s’imprégner de la situation du patient, à écouter ses propos et à suggérer des pistes de changement ou d’amélioration dans le respect de l’individualité du patient.

 Comment se déroule le premier entretien ?

Le premier entretien est souvent source d’appréhension. Pourtant, une première consultation n’engage à rien.
Lors de cette première prise de contact, le patient exprime ce qui le pousse à consulter.
Ensemble, patient et thérapeute réfléchissent à la question d’un éventuel suivi thérapeutique, et aux attentes du patient.
Si le premier rendez-vous est important pour le thérapeute, il l’est également pour le patient, qui peut évaluer le professionnel, ainsi que lui poser toutes les questions qu’il souhaite sur le déroulement de la thérapie.
Voici un exemple de points qui peuvent être abordés avec le professionnel lors de ce premier rendez-vous:
En premier lieu, quelle est la formation du thérapeute?
Quel type de thérapies pratique-t-il ?
Quelles est la durée des séances ?
Quel est le tarif des séances ?
Quelle est la fréquence des séances ?
Enfin, est-il possible d’avoir une note d’honoraires ?
Le patient et le thérapeute peuvent décider de ne pas donner suite après le premier rendez-vous.
En ce qui concerne le thérapeute, il peut décider de ne pas engager de thérapie pour des raisons multiples, non liées au patient – dans ce cas, le thérapeute adressera le patient vers un confrère.
Quant au patient, il doit s’écouter et faire confiance à son ressenti avant de s’engager: se sent-il écouté ? Est-il en confiance ? Se sent-il compris ? Il est indispensable de pouvoir parler librement: en effet, il est normal de se sentir mal à l’aise ou anxieux lors des toutes premières séances, mais ce sentiment ne doit pas perdurer.

A quel résultat pouvez-vous vous attendre ? 

Le résultat d’une thérapie varie d’une personne à l’autre. Certains verront leur problème totalement résolu au bout de quelques séances, pour d’autres il faudra un travail un peu plus long.

Une thérapie peut vous permettre de reprendre confiance en vous, d’entrer plus facilement en relation avec les autres. Elle peut vous aider à faire un choix difficile, elle peut vous libérer de vos angoisses et de vos peurs. Elle peut aider à lever certains blocages qui vous empêchaient d’avancer. Enfin, vous aider à mieux vous comprendre, à mieux comprendre vos émotions, vos désirs et vos besoins.

Quand faut-il arrêter ? 

La décision incombe généralement au patient dès lors qu’il estime avoir atteint ses objectifs thérapeutiques. En revanche, si vous sentez que vous faites fausse route ou que le thérapeute ne s’avère pas compatible avec votre problématique, il est préférable de mettre un terme définitif à la thérapie et de consulter une autre personne plus susceptible de correspondre à vos attentes. Il arrive également qu’un praticien puisse cesser la thérapie  s’il ne s’estime plus en mesure de résoudre le problème de son patient.

Qu’est ce que l’alliance thérapeutique ?

Dans la vie courante, les composantes relationnelles se trouvent au premier plan. Il s’agit d’évaluer la personne qui est en face de nous, afin de savoir comment se comporter avec elle, quoi lui dire et comment le lui dire.
Dans le cadre d’une psychothérapie, ces éléments sont également présents. Le patient observe le thérapeute afin de savoir ce qu’il peut, ou pas, lui dire, afin de savoir s’il va ou non lui accorder sa confiance. Le thérapeute fera de même en sens inverse. le rapport collaboratif signifie que patient et thérapeute travaillent ensemble pour résoudre les problèmes posés dans la thérapie. Ceci s’appelle l’alliance thérapeutique.

Qu’est ce que la psychothérapie ? 

La psychothérapie désigne le traitement ou l’accompagnement par un individu formé à cela, d’une ou plusieurs personnes souffrant de problèmes psychologiques, parfois en complément d’autres types d’interventions à visée thérapeutique (médicaments…). Suivant le patient, le type et la sévérité du trouble, et le contexte de l’intervention, il existe de nombreuses formes de psychothérapies qui s’appuient sur autant de pratiques différentes reposant elles-mêmes sur des approches théoriques diverses. La plupart reposent néanmoins sur l’établissement d’une relation interpersonnelle entre le patient et le thérapeute dans le cadre d’un contrat explicite de soin. Elle se distingue en cela des pratiques d’accompagnements tels que le coaching ou le développement personnel.

Parmi les différentes formes de thérapie se trouvent :

ensuite,

  • L’Analyse Transactionnelle
  • L’EMDR
  • Les thérapies de couple
  • Les thérapies familiales
  • L’hypnose thérapeutique
  • L’art thérapie
  • Le psychodrame
  • enfin, les thérapies psycho-corporelles

thérapies - Psy Paris 16

    contacter Psy Paris 16 

 

Émilie Benaïm
En poste (secteur : Professions médicales)
Je pratique au sein de mon cabinet de psychothérapie (Psy Paris 16) une thérapie intégrative: c’est une démarche multi-référentielle qui consiste à utiliser le bon outil au bon moment.

Elle me permet de mettre en place des thérapies variées et structurées, tout en m’inspirant de divers courants théoriques (thérapie analytique, thérapie cognitivo-comportementale (TCC), thérapie humaniste…) et en m’adaptant à la personnalité de chacun grâce à la méthode intégrative, je peux prendre en charge un grand nombre de problématiques telles que:

– troubles anxieux : troubles anxieux généralisés, trouble panique ou attaque de panique, trouble d’anxiété sociale, trouble obsessionnel-compulsif (TOC), état de stress post-traumatique…
– phobies: agoraphobie, claustrophobie, phobies alimentaires, phobie animale, dysmorphophobie…
– troubles somatiques: troubles douloureux, hypocondrie…
troubles dépressifs
– « burn out » (épuisement professionnel)
– problématique de gestion des émotions
– trouble de l’estime de soi (perte de confiance en soi)
– timidité / tendance à rester en retrait / difficultés à parler en public
– problématique de l’adulte surdoué

Consultez mon site www.psyparis.fr