Psy Paris 16

Thérapie cognitivo-comportementale (TCC) chez Psy Paris 16

La TCC

est une thérapie dite brève qui vise à remplacer les idées négatives et les comportements inadaptés par des pensées et réactions en adéquation avec la réalité. La TCC aide à dépasser progressivement les problèmes invalidants (comme par exemple les situations de stress intenses, les rituels, les évitements ou encore les phobies). L’objectif est d’aider la personne à retrouver son autonomie. Comment ? En lui apprenant à s’affirmer, en se confrontant aux situations stressantes, en travaillant la revalorisation de soi, mais aussi en luttant contre les conflits internes et les croyances erronées et en cherchant des moyens alternatifs qui permettent de corriger les pensées automatiques.

En Thérapie Cognitivo-Comportementale, l’approche du problème est globale. Le comportement humain est en perpétuelle interaction avec les émotions et les pensées. Les TCC interviennent sur le comportement, la pensée et les émotions.

Pour quels types de troubles ?

Les TCC ont été largement étudiées dans les troubles anxieux. Leur efficacité est la mieux établie, en association ou non au traitement médicamenteux, dans le trouble panique et dans le trouble anxieux généralisé . Mais elles sont également efficaces dans l’état de stress post-traumatique, dans les troubles obsessionnels compulsifs (TOC), dans les phobies sociales et diverses phobies spécifiques.

La thérapie cognitivo comportementale s’avère également efficace dans le traitement de troubles dépressifs, les troubles du sommeil et les états de dépendance (conduites addictives).

Lorsque le trouble s’avère particulièrement sévère, la thérapie peut être combinée à un traitement médicamenteux, comme support transitoire et limité dans le temps.

Objectif de la Thérapie Cognitivo-Comportementale

Elle aide le patient à trouver/retrouver son autonomie d’une façon différente de l’actuelle, pour faire face à ses problèmes. Elle lui permet d’être actif.

Patient et thérapeute travaillent ensemble à:

  • spécifier les problèmes présents (fréquence, intensité, durée)
  • déterminer les facteurs de maintien ainsi que ses conséquences sur le patient et son entourage
  • identifier la manière dont ces problèmes se développent et affectent le mode de pensée, le comportement et les émotions.

La méthode

La TCC est basée sur la correction des pensées (ou cognitions) négatives et l’apprentissage de comportements nouveaux et adaptés.

Les idées fausses par rapport aux aptitudes réelles de la personne induisent souvent des conduites d’évitements et de passivité. Ces conduites empêchent le contrôle des actions et peuvent parfois aboutir à un état dépressif.

Dans la majorité des cas, ces émotions pénibles et ses répercussions, ne peuvent disparaître spontanément. Elles peuvent ainsi durer toute une vie. Pour en comprendre les causes, et les modifier, la TCC s’appuie sur une relation thérapeutique (l’alliance thérapeutique) et sur la motivation fondée sur la perspective des résultats.

Ces deux éléments engagent la personne à apprendre des moyens de remplacer le comportement indésirable, par des conduites plus en conformité avec la réalité.

Comment ?

Tout d’abord, lors de la première consultation, le thérapeute cible le trouble et explique son diagnostic.

Ensuite, en fonction du problème à traiter, de sa complexité et du but à atteindre, le thérapeute définit, avec la personne, les objectifs thérapeutiques spécifiques. Il travaille sur le symptôme, ses antécédents et ses conséquences, mais sans reprendre toute l’histoire de la personne.

Lors de ce travail en commun, la personne apprend donc à observer, analyser, objectiver ses problèmes pour concevoir et construire des comportements alternatifs, qui ne déforment plus la réalité.

Les comportements nouveaux s’acquièrent par le biais d’exercices élaborés entre le thérapeute et le patient, tout en s’adaptant au rythme de celui-ci. Les exercices se font d’abord par imagination, puis sous forme de mise en situations concrètes.

Constamment guidée, informée, encouragée, la personne fait ses exercices, pendant et entre les séances. C’est ainsi qu’elle élabore de nouvelles cognitions et de conduites plus appropriées.

L’évaluation

Régulièrement évalués et réajustés durant toute la durée de la thérapie, les exercices aident à mieux maîtriser les émotions douloureuses et limiter les pensées anxiogènes ou dépressives. Par ce travail, les symptômes sont progressivement maîtrisés. Par l’allègement des tensions internes, les problématiques sont affrontées avec moins d’appréhension et plus de savoir-faire.

Les nouveaux comportements s’acquièrent par le biais d’exercices faits au rythme de chaque patient. Cela survient parfois en imagination, puis concrètement, sous forme de mise en situation de tâches habituellement déstabilisantes et difficiles.

Les techniques utilisées varient suivant la technique et la demande:

technique d’exposition

mise en situation (jeux de rôles…)

technique cognitive (restructuration cognitive, décentration…)

technique de relaxation

Constamment guidé et encadré par le thérapeute, le patient effectue ses exercices non seulement pendant, mais aussi entre les séances. Il s’agit là d’une condition indispensable à l’élaboration de nouvelles cognitions (pensées plus adaptées) et de nouvelles conduites.

La durée du traitement

La thérapie cognitivo comportementale est une thérapie brève allant de quelques semaines à mois.

Néanmoins, il est parfois nécessaire, en fonction de l’ancienneté et la gravité du trouble, de prolonger la durée de la thérapie sur des périodes définies en commun, lorsqu’un suivi de prise en charge s’avère indispensable.

 

lien vers l’Association Française de Personnes Souffrant de Troubles Obsessionnels et Compulsifs (AFTOC)

questions sur les thérapies

 

TCC - Psy Paris 16

    contacter Psy Paris 16 

Émilie Benaïm
En poste (secteur : Professions médicales)
Je pratique au sein de mon cabinet de psychothérapie (Psy Paris 16) une thérapie intégrative: c’est une démarche multi-référentielle qui consiste à utiliser le bon outil au bon moment.

Elle me permet de mettre en place des thérapies variées et structurées, tout en m’inspirant de divers courants théoriques (thérapie analytique, thérapie cognitivo-comportementale (TCC), thérapie humaniste…) et en m’adaptant à la personnalité de chacun grâce à la méthode intégrative, je peux prendre en charge un grand nombre de problématiques telles que:

– troubles anxieux : troubles anxieux généralisés, trouble panique ou attaque de panique, trouble d’anxiété sociale, trouble obsessionnel-compulsif (TOC), état de stress post-traumatique…
– phobies: agoraphobie, claustrophobie, phobies alimentaires, phobie animale, dysmorphophobie…
– troubles somatiques: troubles douloureux, hypocondrie…
troubles dépressifs
– « burn out » (épuisement professionnel)
– problématique de gestion des émotions
– trouble de l’estime de soi (perte de confiance en soi)
– timidité / tendance à rester en retrait / difficultés à parler en public
– problématique de l’adulte surdoué

Consultez mon site www.psyparis.fr